MATE Home page

Measurements in the Addictions for Triage and Evaluation

En France, les cliniciens sont souvent réticents à utiliser des outils de mesures standardisées dans leur pratique quotidienne. Ils jugent ces outils chronophages voire cliniquement réducteurs, car trop centrés sur les symptômes au détriment du sujet et de son fonctionnement global. La MATE (pour « Measurements in the Addictions for Triage and Evaluation «) est un instrument d’évaluation clinique conçu initialement aux Pays-Bas par les psychologues Gerard Schippers, Theo Broekman, et Angela Buchholz. Cet outil a été d’abord développé en néerlandais et en anglais, puis progressivement traduit dans différentes langues européennes. La MATE-fr est ainsi la version française de l’outil, réalisée à partir d’une traduction dont nous sommes les auteurs.

La MATE n’est pas un énième instrument de plus de mesure des addictions. Il s’agit d’un outil complet qui intègre une évaluation du sujet par lui-même, notamment en matière de fonctionnement social et relationnel. La MATE associe, au sein d’un même outil global, des instruments d’évaluation clinique classiques, mesurant par exemple le craving ou les signes de dépendance, avec des outils de dépistage médical et des mesures du fonctionnement social, permet à la MATE de faire ce que la plupart des outils habituels ne font pas.

La MATE permet donc de réaliser, en un temps moyen de 45 minutes, un screening social, psychologique, et médical, particulièrement synthétique, ce qui intéressera sûrement au plus haut point les équipes d’addictologie cherchant à réaliser un bilan d’entrée simple, exhaustif, et reproductible, que ce soit pour leur patients hospitalisés ou bien au début des prises en charge ambulatoires. La MATE permet d’évaluer dans quelle mesure un patient nécessite un bilan physique ou psychiatrique complémentaire, ce qui peut avoir un intérêt majeur dans le cadre d’un fonctionnement protocolisé d’hôpital de jour. Enfin, en insistant particulièrement sur l’exploration des dimensions sociales et relationnelles, et en recherchant les éléments de la personnalité ou l’entourage du sujet, qui jouent un rôle aussi bien positif que négatif, la MATE peut habillement permettre de repérer des éléments utiles pour les entretiens motivationnels à venir.

En ce sens, la MATE sert le travail d’évaluation clinique et de psychothérapie. Intelligemment utilisée, cet outil vous fera gagner du temps et de la finesse sémiologique, et elle renforcera le lien thérapeutique avec nombre de vos patients. C’est pour ces qualités propres à la MATE que nous avons fait le choix de la traduire, avec le souhait qu’elle se puisse se diffuser largement et enrichir au quotidien le travail des équipes addictologiques francophones avec leurs patients. Le travail qui vous est présenté ici est la traduction des modules centraux de la MATE. Nous travaillons d’ores et déjà à la traduction de la MATE-Crimi qui évalue de manière standardisée les antécédents judiciaires. Nous espérons que la traduction de ce module complémentaire pourra intéresser en particulier les équipes de psychiatrie et d’addictologie pénitentiaire.

Benjamin ROLLAND, Lille

Nicolas SIMIONI, Genève

Damien GALLAND, Bailleul

Hakim HOUCHI, Amiens

Mickael NAASSILA, Amiens

Rédacteurs de l'edition Française (Septembre 2016) et membres de l'équipe de validation de la traduction française

La MATE en bref

La MATE

1.   a été développée comme instrument permettant une évaluation valide et fiable des caractéristiques addictologiques du patient avec l’objectif de favoriser l’orientation vers des soins appropriés et un suivi de la prise en charge proposée.

2.   peut être utilisée par les soignants dans leur pratique de tous les jours et est généralement bien acceptée par les patients. Elle donne une appréciation des patients dans leurs limitations mais aussi dans leurs forces. Elle se fonde sur les systèmes de classification de l’OMS et parmi les meilleurs outils d’évaluations.

3.   permet d’évaluer, parmi d’autres éléments, l’usage de substances psychoactives du sujet, les antécédents de prise en charge addictologique, les diagnostics d’abus et de dépendance selon les critères du DSM-IV, et le niveau global du craving.

4.   est conçu comme une aide pour le diagnostic des troubles d’usage de substance tel que défini par le DSM.

5.   permet de déterminer le niveau de fonctionnement social du sujet, identifie les facteurs environnementaux susceptible d’influer sur sa participation active et les besoins qui en résultent en matière de prise en charge, et reste adaptée dans son utilisation en cas de comorbidités psychiatriques.

6.   repère des indicateurs en faveur d’une consultation somatique ou psychiatrique/psychologique, en récoltant des informations sur les problèmes et maladies présentés par le sujet, et en mesurant les symptômes d’anxiété, de dépression, et d’autres troubles psychiatriques, en particulier les troubles de personnalité.

7.   n’est pas conçue pour être utilisée dans les situations d’urgence médicale ou de crise psychiatrique

8.   ne permet pas d’établir de diagnostics médicaux psychiatriques autres que ceux en rapport avec un trouble addictologique. En revanche, la MATE permet de repérer les sujets chez lesquels une évaluation diagnostique pourrait être justifiée.

9.   inclut des algorithmes destinés à estimer la sévérité des troubles addictologiques du sujet, l’importance des comorbidité psychiatriques ou de la désinsertion sociale, et les antécédents de prise en charge addictologique. Les scores issus de ces algorithmes peuvent être utilisés pour définir le niveau de prise en charge requis pour le sujet, tel que déterminé par l’arbre décisionnel de DeWildt et al. (2002) et Merkx et al. (2007)

10.   permet de suivre et d’évaluer la prise en charge selon l’évolution du niveau d’usage de substances psychoactives ou de jeu pathologique, des symptômes physiques ou psychiatriques, des activités et participations du sujets, et des facteurs qui influe sur les besoins en soins.

11.   fournit 20 différents scores d’évaluation.

12.   suit un protocole complet relatif à la conduite de l’entretien et à l’obtention des résultats.

13.   se base sur un format d’entretien détaillé, avec des trucs et suggestions pour conduire l’entretien. Concernant la MATE-ICN, des points d’ancrage bien définis sont également fournis pour tous les domaines.

14.   est un outil flexible et facile à comprendre en raison de la structure modulaire des sous-tests.

15.   Peut être réalisée en intégralité en environ une heure

16.   permet le traitement et le stockage informatique des résultats.